Un journal culturel est il scientifique?

Blog de lepetitjournaldemayotte :Le Petit Journal de Mayotte, Un journal culturel est il scientifique?

C'est le thème de l'ouvrage de A.Finkielkraut, "La défaite de la pensée". 
" Le terme de Culture, en effet, a aujourd'hui deux significations. La première affirme l'éminence de la vie avec la pensée; la seconde la récuse: des gestes élémentaires aux grandes créations de l'esprit, tout n'est il pas culturel?"
Quelle est l'origine de la pensée scientifique? Se distingue t-elle de la pensée culturelle? Comment l'esprit peut il se dégager de la pensée religieuse basée sur les croyances mystiques et la simple vénération des anciens ou de textes, objets idéalisés?
Platon, disciple de Socrate a pu enregistrer la pensée de son maitre, considéré par la suite comme corrupteur de la jeunesse et exécuté à la cigüe.  
La première réflexion à vocation scientifique est ainsi menée par Socrate avec l'un de ses disciples les plus apte à cet exercice, Théétète. A lire avec persévérance, l'ouvrage du même nom de Platon. Socrate a besoin de répondant pour animer sa pensée dialectique. Ainsi le jeune guerrier musicien fait bien l'affaire... "il arrive donc ceci: ce dont on avait la science, on se le rappelle encore, mais on ne le sait pas, puisqu'on ne le voit pas; ce dont nous avons affirmé que, si cela arrivait, ce serait monstrueux."
La science ne peut donc être liée à la sensation. Mais elle doit être reliée à la pensée mathématique. Ce que l'on peut chiffrer est valable universellement, et reconnu par tous. Le discours avec de nombreuses circonvolutions de Socrate montre bien la difficulté de la pensée "pre-scientifique" à se construire. De même que Copernic, Socrate a été condamné pour la diffusion de ses pensées.
Bachelard montre plus tard les errements inéluctables de la science avec son ouvrage célèbre "La formation de l'esprit scientifique". 
Nous devrons aussi passer par la réflexion philosophique sur la recherche de la "vérité".
"Nietzsche inaugure une méthode tout à fait nouvelle en philosophie: au lieu de se demander ce qu'est la vérité et comment l'atteindre, il interroge les conditions sous lesquelles l'homme veut la vérité, et il ne trouve pas que cette volonté aille de soi.Ce sera une constante de son travail." extrait de F.Nietzsche , de Dorian Astor. "La vérité est une valeur, elle est donc affaire de morale". F.Nietzsche. 
Regardons le principe de vérité à la lueur de "L'animal moral" de Robert Wright. "Certains serpents inoffensifs ont développé une coloration identique à celle des serpents venimeux, gagnant ainsi un respect immérité... Si la tromperie  est essentielle à la communication animale, alors il doit exister dans la sélection (naturelle) un principe visant à la détecter". (p427) 
La vérité est amenée ainsi sur la scène essentiellement humaine, utile dans des rapports basés sur l'efficacité d'un système. 
La vérité serait elle alors purement culturelle?
Non , selon A.Finkielkraut. Nous serions passés d'une culture scientifique (de la vérité) à une culture de dupes, du paraitre et du commerce. " la transmutation de la culture en ma culture est pour Benda la marque de l'age moderne, sa contribution irremplaçable et fatidique à l'histoire morale de l'Humanité. La culture: le domaine où se déroule l'activité spirituelle et créatrice de l'homme. Ma culture: l'esprit du peuple auquel j'appartiens et qui imprègne à la fois ma pensée la plus haute et les gestes les plus simples de mon existence quotidienne."(La défaite de la pensée, p16)
Ma culture se trouve ainsi être un ensemble de comportements qui ont réussi au groupe auquel j'appartiens. La culture est une mémoire consciente et exprimée de diverses manières, écritures, peintures rappelant les grandes épopées, musiques et chants célébrant les actes de bravoure. 
Reprenons la suggestion de Socrate qui  souhaite donner à la pensée scientifique, des outils mathématiques. Quoi de mieux, à notre époque que l'outil informatique afin de gérer des solutions complexes. 
Pourtant la pensée pilotée par l'informatique ne se suffit pas à elle même et il lui faut le fil directeur indispensable à l'accès à un but prédéterminé. Ce but est trop souvent oublié au profit du fonctionnement propre de l'outil informatique.
De graves erreurs ne sont pas évitées malgré les efforts d'organisation, sans doute à cause des tâches très complexes mais aussi à cause du manque de sensations ajoutées à la pensée scientifique: les ingénieurs de Fukushima travaillaient dans une ambiance confinée et sans regard extérieur qui leur aurait indiqué la source du problème: le Tsunami !
Des analyses de décisions absurdes sont  proposées dans l'ouvrage au titre équivalent, de Christian Morel...(Les décisions absurdes, deux tomes)

Bonnes lectures, c'est de la Culture !
DD.  

mercredi 13 août 2014 21:38 , dans Actions culturelles


Mayotte, Maier, D'Ormesson et le Ramadan.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Mayotte, Maier, D'Ormesson et le Ramadan.

La révélation la plus remarquable de ces dernières années au point de vue photographique est certainement Vivian Maier. Le film documentaire de John Maloof   ne révèle pourtant qu'une partie de la vie de Vivian. Elle avait un "faux accent anglais" dit un linguiste, dans le documentaire. Comme un archéologue de l'image,  John Maloof tourne page après page le trésor englouti de cette Nanny, Nounou  en français, morte de solitude, seule, d'une mauvaise chute, après des journées passées sur un banc. Il semble tout de même que des enfants reconnaissants on pu se cotiser pour lui permettre de vivre ses derniers jours à l'abri. 

La recherche archéologique doit être la plus récente qui soit puisque cette femme artiste remarquable est décédée en 2009 ! On peut donc mourir de solitude, encore au 3eme millénaire. La personnalité cachée de cette femme se révèle au fil des témoignages de ses employeurs ou des enfants gardés sous son autorité. 

Elle mettra des jours, des semaines à parler à un homme qui venait s'asseoir à ses côtés sur le dernier banc de sa vie. Le traumatisme est donc profond. 

Elle se révolte lorsque sa logeuse donne de vieux journaux à un peintre  qui n'était pas un artiste, ses journaux, qui devaient servir à un témoignage sélectionné dans le futur. Il aura lieu,  cet avènement de la célébrité, par un déclenchement juste après sa mort. La mort dont elle voulait donner le témoignage aux enfants (les plus pénibles?) en les emmenant à l'abattoir. 

Comme Margaret Bourke White, Vivian a pu avoir quelques flirts,c'est incertain,  mais jamais de relation suivie. C'est le sort inéluctable de ce genre de femme, indépendante jusqu'à la maternité. Les enfants l'aimaient pourtant; elle a suivi les pas de Rousseau,  un peu à l'envers, en promenant sa solitude à travers le monde et au milieu des enfants des autres. Son enfance à elle a dû être terrible, car certains maux sont profonds. Elle nourrit de force une des filles, sous sa responsabilité, comme elle a dû subir elle même ce traumatisme caché. Un frère anonyme a sans doute partagé ses instants de jeunesse rude. Mais à l'analogue de l'accident d'un des garçons aussi sous sa responsabilité, le frère disparait dans les brumes de l'histoire moderne. Seule à travers le monde, elle photographie sa curiosité étendue toujours avec la même passion, des personnages étranges, encore et encore. Le documentaire ne montre pas tout. Cette partie globe trotter de Vivian reste à explorer minutieusement. Comment a t-elle pu financer ces voyages? La vente d'une maison en France à Saint Bonnet en Champsaur est à l'origine de ces fonds, la famille secrète des paysans lointains de son extraction du terroir. L'Amérique c'est la réussite ! C'est aussi le pays qui permet de photographier sans trop d'ennuis. Son Rolleiflex est discret, même s'il fait des envieux, car outil de prestige du reporter. On devrait inventer le Rolleiflex numérique, qui dégage le regard et permet de passer plus près de son sujet, silencieusement. 

Les diverses institutions et musées sont frileux pour exposer son oeuvre. Sans doute à cause du syndrome du baiser de l'hôtel de ville de Doisneau, et des procès liés à l'utilisation de l'image. Il y a de nombreux portraits dans l'oeuvre de Vivian, mais ce qu'elle essaie de faire connaitre ce sont en premier ses paysages du Champsaur, par une lettre à un photographe de Saint Bonnet jamais postée. 

Le travail de John Maloof est également énorme, on pourrait dire historique, puisqu'il consiste à développer les films que Vivian a imprimés, sans jamais les regarder. 

C'est aussi un mystère qui peut trouver sa solution dans les simples problèmes financiers. Il semble que jamais Vivian elle n'a eu de sponsor, de rédac'chef. 

Vivian avait l'oeil des grands, Lartigue ou Doisneau, Isis ou Arbus, mais son travail est resté secret, comme elle disait dans son entourage, elle était un peu espionne. 

Une espionne nourrice qui nous force au respect, à l'admiration intemporelle, au voyage virtuel, et donc finalement, au rêve! Nourrice de nos rêves ! Merci Vivian !


Où les questions posées par Jean d’Ormesson peuvent animer la pensée du ramadan.
L’esprit du ramadan à Mayotte, peut s’entendre comme une pensée religieuse liée à la prière, la méditation, et la réserve sur les plaisirs terrestres. Pendant la journée. Le soir, ce n’est pas pour rien que l’expression est inventée «quest ce que c’est que ce ramdam?» Chants de 20heures à 22 heures, puis appel à la prière à 4h30 le matin, puis  4 autres fois dans la journée. Celui qui réussit à suivre toutes les prières bénéficie d’une tache noire discrète sur le front. La souplesse existe dans le choix de chacun pour son abstinence. Le couple marié peut s’ébattre hors des lumières solaires. La femme ayant ses règles peut décaler son jeûne. Mais il n’est pas pire pénuries que lors de la période du ramadan. Plus un oignon à mettre à la casserole. Ce n’est pas forcément que la consommation atteint un pic exceptionnel, mais c’est que les dockers eux mêmes fatigués par le rythme du ramadan sont lassés de sortir les sacs du bateau.

Les rythmes se sont accéléré. Jean d’Ormesson nous donne son impression à ce sujet. «Ce qui a changé, c’est la place de la science, et de sa fille, la technique. La science et la technique ont pris le pas sur la nature, sur le pouvoir, sur la poésie, sur la philosophie, sur la religion. Voilà le coeur de l’affaire. Elles ont bouleversé notre vie.»

C’est peut être ignorer que la science a vocation à distribuer ses bienfaits à tous. Ce serait plutôt ce qu’en font ceux qui s’approprient la connaissance dans le seul but de conserver un pouvoir, dont celui de l’argent qui domine tous les autres depuis la dernière guerre mondiale.
1968 a été un premier avertissement et une dénonciation des privilèges qu’une classe sociale a voulu conserver malgré la nouvelle constitution, et l’effondrement des dernières colonies.
La spiritualité d’une fausse fête religieuse comme Noël en tant que célébration du renouveau, est d’origine payenne, d’où le ridicule notoire de son interdiction au nom de l’esprit républicain. Cette tradition de distribuer des cadeaux, pourrait trouver son origine dans la nécessité de partager les vivres dans le clan, afin qu’il puisse survivre jusqu’à la saison nouvelle.
Pour le ramadan, on peut observer aussi cette effervescence qui amène les désoeuvrés à faire du shopping.
«Le pouvoir et l’argent s’installent sur Internet. Le portable entre nos mains prend la place du chapelet» J. D’Ormesson , «Un jour je m’en irai sans avoir tout dit».
« Darwin dans sa jeunesse était distrait et tête en l’air...Il voulait devenir Pasteur. C’est dire s’il croyait à l’existance de Dieu. Après une croisière de cinq ans autour du monde , à bord d’un bateau devenu célèbre dans l’histoire des sciences, le Beagle, il lui arrive un grand malheur aux yeux d’Emma ( sa femme) et un grand bonheur aux yeux de la Biologie. Il entre dans la gloire en découvrant quelque chose qui rôdait déjà dans l’air du temps et qui allait s’appeler le transformisme et l’évolution. Et il perd la foi.»
La logique qui n’en n’est pas une forcément, qui lui fait abandonner cette foi, est que si toutes les espèces vivantes descendent d’un même ancêtre commun, Dieu, du coup devient inutile.» extrait id. J.d’Ormessson.
En réalité c’est seulement le discours des prêtres auquel on ne peut plus croire, mais le mystère de la création n’est que repoussé plus loin et l’on peut très bien concevoir Dieu comme un grand «Horloger» qui a mis ce mécanisme en place, et il s’est déroulé de lui même ensuite . Mais ce n’est pas ce que disent les Saintes écritures. C’est aussi ce que je dis lorsque j’ai pu lire que l’Univers a été créé il y a 4000 ans. Dieu étant éternel il n’est pas à quelques milliards d’années supplémentaires.
De même que si Dieu est partout, pourquoi lui consacrer particulièrement une «maison»?
C’est que la révolution copernicienne a déjà touché l’orgueil de l’Homme en l’évinçant du centre de l’Univers. Les idées de Darwin renversent la filiation de l’être humain en le faisant descendant du singe ! L’autre révolution serait la découverte de Freud qui enfonce le clou en laissant le cerveau humain dépendant de son inconscient !

Nous ajouterons la conception du Big Bang, cette explosion originelle... «Hubble est à l’origine de la découverte, le chanoine Lemaitre est parvenu aux mêmes conclusions à la suite de travaux strictement mathématiques.» extrait id.
Les idées concernant la place de Dieu sont assez mises à mal, et notons au passage cette «anecdote sans doute légendaire qui présente le Pape Jean Paul II recevant l’astronome S. Hawkin, et lui disant: «entendons nous bien M. Hawking, tout ce qui est après le Big Bang est à vous, et tout ce qui est avant est à moi!» extrait id.
Nouvelle exclusion de cette conception, la pensée taboue de l’existance d’un avant Big Bang est effacée par les nouvelles recherches en astronomie qui ont amené à l’idée que cette explosion aurait donné l’Univers actuel par simple différence entre la matière qui était en supplément par rapport à l’anti-matière . Le temps n’est plus né avec le Big Bang et nous faisons partie de l’histoire de multivers!
Les espoirs des mahorais sont sans doute bien plus pragmatiques. Trouver à manger ce jour, et respecter les horaires du ramadan.   
DD.  


 

samedi 19 juillet 2014 16:51 , dans Se jouer de la lumiere, avec la chambre obscure !


Avis de vigilance ROUGE sur les vols de véhicules.

Blog de lepetitjournaldemayotte :Le Petit Journal de Mayotte, Avis de vigilance ROUGE sur les vols de véhicules.

ATTENTION !   Plusieurs avis de VOLS de véhicules nous ont été signalés ! Le type préféré de véhicule est plutôt ancien, avec moins de sécurité qu'un véhicule neuf, et juste avant vos congés, pour que vous soyez bien embêtés avant de partir ! 
La MAFIA est organisée, connait les points faibles à Mayotte, et il faut être très vigilant sur vos véhicules en ce moment!

DD.  

lundi 07 juillet 2014 17:21


Fêt-Nat des Comores...

Blog de lepetitjournaldemayotte :Le Petit Journal de Mayotte, Fêt-Nat des Comores...

Objectif des citoyens des Comores, sortir du panier aux anguilles, (Orphies) et vous pouvez lire cet article, et seulement celui ci, après cette journée de l'Indépendance commémorant le 6 juillet 1975. 
"Un jour de 6 juillet 1975, des hommes ont déclaré, unilatéralement, l'indépendance de l'archipel des Comores. Force est de constater que le bébé de 39 ans n'est toujours pas début (sic). 
Nous n'allons pas refaire l'histoire. Nous autres jeunes nés bien après l'Indépendance, nous nous posons des questions. Avons nous réussi à bâtir un Etat? Avec des patriotes? Sommes nous vraiment indépendants?
Osons le dire, les Comores que nous héritons n'ont rien à envier. Pas de service public, un enseignement approximatif, justice inique, corruption marginalisée (sic) une banalisation des fonctions politiques, et le fossé entre riches et pauvres ne fait que s'accroitre. Pis, nous avons l'impression d'être sacrifiés au profit de dirigeants qui ont placé leurs intérêts au dessus de ceux du peuple comorien.
N'est ce pas un gachis? La nouvelle génération va t-elle inverser la tendance? L'espoir est-il permis? "
Toyb Ahmed    
sur: http://www.habarizacomores.com/2014/07/comores-une-independance-gachee.html 

C'est l'impression que donne ce pays d'après de nombreux témoins qui ont vécu dans les îles des Comores. La solidarité est très exigeante, et la famille vous presse afin d'assurer sa survie. Mais la délinquance est maitrisée.
De nouveaux accords sont en préparation, avec le passage de M.F.Hollande, Président de la République française, à la fin de juillet.

Il faut dire que l'Histoire est injuste. Même qu'elle exploite les injustices et que la bataille est rude pour la survie.
Notons dans l'actualité des DOM, le référendum prévu en Nouvelle Calédonie pour l'indépendance. Peu d'informations dans le journal local, "Les Nouvelles Calédoniennes".
http://www.lnc.nc/article/pays/la-decolonisation-n-est-pas-l-independance

Le journal Le Monde est un peu plus clair sur les enjeux, en Nouvelle Calédonie: la période 2014 - 2018 sera celle des référendums. Les transferts de compétences non régaliennes sont en cours. Il restera par le vote à déterminer si l'Indépendance est la solution adoptée. 
L'exemple des Comores peut ouvrir les yeux de certains. Des mines de nickel ne sont pas éternelles. Quel serait le type d'économie post minière? 

Les conflits sont souvent de voisinage, et économiques. Mayotte et les trois autres îles des Comores,
http://www.habarizacomores.com/2014/07/non-la-signature-dun-accord-franco.html
et des exemples plus explosifs, l'Ukraine avec la Russie, le Japon avec la Chine, la Corée du nord avec celle du sud, le Brésil et l'Argentine, etc...
Les conflits occupent également les pays conquérants et leurs ex-colonies. La notion d'indépendance est fondamentale, mais que croire lorsque l'on voit qu'après l'abolition de l'esclavage célébrée dans de nombreuses ex-colonies, une nouvelle forme d'esclavage financier se met en place?
Comme le dit notre journaliste comorien, un Etat faible laisse toute la place à la corruption, des services publics inexistants, une corruption aboutissant à un pouvoir de l'argent exclusif et provoquant la misère liée à une forme d'esclavage.
La Culture et l'information sont bridés, soumis au pouvoir en place. 

L'argent a pu évacuer des populations obéïssant au pouvoir, comme le cas français des iles de Mururoa pour les essais nucléaires. Les US ont eux évacué les îles de Diego Garcia, pour des raisons stratégiques. L'affaire de la disparition du vol MH370 a remis en avant cette situation. 

C'est pour cela que la Culture et le Tourisme sont des actions pour la paix lorsqu'elles existent et c'est ce que les mouvements terroristes essaient de stopper avec les attentats perpétrés en Egypte et au Kénya. Le terrorisme préfère exploiter la misère. 
Des mouvements de responsabilité "citoyenne se mettent en place afin de compenser les lacunes de surveillance policière puisque les Etats sont affaiblis par les manques d'investissement. C'est peut être ce qu'ont cru indispensable les milices de l'Est de l'Ukraine. Mais il est impossible de modifier les frontières en l'état des règles internationales. L'économie ukrainienne était en failite par la corruption massive pilotée par la Russie . Mais il est difficile de renverser le cours de l'économie, et les mêmes personnes, seules formées et informées reprennent les rennes de l'économie et repartent sur le même chemin. Le temps de former et informer de nouveaux cadres.

Pour ma part, j'apprécie les idées simples mais efficientes. On pourrait ainsi reformuler quelques principes fondamentaux;  l'économie obéït à un principe d'offre et de demande. Mais les échanges vont inéluctablement vers un profit abusif, qui lorsqu'il atteint une limite trop insupportable, provoque la rupture économique, révolution, guerre, faillite. La surexploitation du milieu aboutit aux mêmes résultats (lire sur ce sujet Jared Diamond) 
L'esclavage a été inventé bien avant celui construit par les civilisations occidentales. Il fait débat actuellement par le discours politique dont celui de Me Taubira; de même on pourrait vérifier si le principe énoncé précédemment peut être appliqué aux génocides. Lorsqu'un peuple n'accepte plus d'être exploité économiquement, il se révolte, et si le peuple dominateur est puissant, il provoque un génocide...en inventant de nombreuses justifications de toute pièce. 
"Le crime contre l'humanité est l'aboutissement d'un totalitarisme dont l'un des aspects structurels est l'abolition de la conscience individuelle." Mazarine Pingeot.

Bonne fête de l'indépendance des Comores. 

Pour votre loisir culturel je vous offre une adresse , avec une histoire très belle de la vie d'une femme solitaire, qui photographiait, aimait les enfants car elle était "nounou" . Elle photographiait debout, en voyage, inlassablement, mais malheureusement, elle n'est pas passée par Mayotte ! Photographe pionnière à l'image de Margaret Bourke White, Lenie Riefenstahl, Ella Maillart; mais Vivian n'a pas eu la chance de voir toutes ses images. Elle n'a pas eu les moyens de développer nombre de films. 700 Ektachromes attendent de voir le jour, dans un réfrigérateur ! Comme une grande artiste, elle laisse son oeuvre magnifique à la postérité, des images bien mieux révélées que celles de Capa lors du débarquement: un laborantin distrait les avait brûlées. 

http://www.vivianmaier.com/

DD. 

 

dimanche 06 juillet 2014 20:51 , dans Actions culturelles


Le "CRI" de Libération, Mayotte sans foot...

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Le "CRI" de Libération, Mayotte sans foot...

" Sans Libération, il n'y a pas de presse de gauche en France, l'Humanité est un journal de parti politique, Le Monde est un faux cul " Laurent Joffrin. Libé peut s'écouter de nos jours. une radio Libé est même sur la grille des projets innovateurs afin de rassurer les actionnaires du journal. Donc écoutez L.Joffrin ici: 

http://www.liberation.fr/video/2014/06/30/laurent-joffrin-reinventer-liberation-pour-affronter-l-ere-numerique_1054202

Notre Petit Journal de Mayotte s'associe avec ce grand projet rénovateur. Il serait bienvenu également que la Presse de nos DOM français se réveille également, tout en gardant son indépendance, mais une véritable indépendance, celle qui n'est pas de connivence avec le pouvoir en place. Les journalistes de Mayotte Hebdo sont trop souvent dans ce cas de figure, dont L.Canavate, qui endort le lecteur avec des promesses et finalement se satisfait d'une évolution très lente de ce département où trop souvent on fait tout pour ne rien faire.
France Mayotte, le seul quotidien papier vendu à Mayotte est bien plus incisif, et même s'il fait six feuilles dont trois pages de pub, on ne mache pas ses mots.
L'édition de ce jour fait place par exemple à des articles qui peuvent déclencher les passions et ce n'est pas encore la passion du foot ! La Chambre d'agriculture de la pêche et de l'aquaculture est sujette à des luttes internes qui bloquent son fonctionnement... Luttes de pouvoir et donc d'argent.
Une lutte de symboles occupe le Conseil International des Jeux des Iles, qui doit réunir les sportifs des 7 Îles en aout 2015: Comores, Madagascar, Réunion, Maldives, Mayotte, Seychelles, Maurice. Les représentants des Comores ne veulent pas lacher symboliquement Mayotte, et considèrent cette Île comme comorienne. C'est une pensée et volonté permanente de la politique comorienne (de Moroni, Mohéli et Anjouan) et la visite de notre Président Hollande trouvera surement une solution amicale à rajouter à notre pacte d'amitié avec le Président Ikililou. 
Marc Allaria prend enfin position dans son combat écologique, et notre photographe solitaire de l'océan indien incite le Préfet de Mayotte à prendre des sanctions et surveiller un peu mieux les activités de pêche clandestine dans le lagon. On  ne peut qu'encourager (enfin) de telles positions.
Un article très chaud , encore dénonce les manques d'investissement dans l'éducation à Mayotte. Mais l'article dénonce d'or et déjà les manques comme de la responsabilité de l'Etat. Il a bon dos quand on sait que les écoles primaires sont sous la responsabilité des municipalités. Que l'essentiel de l'education se fait à ce niveau scolaire et que des lacunes graves de structures et de maitres sont bien trop visibles. L'Etat fait ce qui doit être fait en ce qui concerne les projets de collèges, lycées, hopital, prison. De nouveaux bâtiments sont en construction . Ce qui n'est pas mesurable c'est la corruption politique locale, les détournements de fonds innombrables et occultes, à l'image de la condamnation de ce député et avocat qui a rejoint la prison de Majicavo. Un avocat et député dont les initiales sont A.A. et dont vous pouvez lire les détails de sa descente aux enfers dans le France Mayotte matin du jour. Il est temps d'opérer une réhabilitation de la classe politique locale qui joue bien trop avec l'argent du contribuable.
Ce sont sans doute ces mêmes politiciens qui ont occulté les données statistiques inexistantes du rapport national de l'Education à Mayotte. Il semble tout de même que l'on puisse chiffrer que les enfants de Mayotte ont moins 23,5 % d'éducation que "partout ailleurs". On ne dit pas comment le chiffre a été obtenu. Pour ma part, je suggérerai que les incompétences diverses locales aboutissent à ce chiffre, et pourtant ce n'est pas si élevé au vu des diverses incompétences dans les structures éducatives à Mayotte.
Au même instant où j'écris ces lignes, un reportage sur Arte de Art Wolfe, sur les feux de forêt. Autre photographe de dimension internationale, et qui a pris le vide laissé par N.Hulot, Yann Arthus Bertrand, Philippe Plisson, avec une démarche culturelle en même temps. Donc à cet instant, je lis également qu'un feu de forêt a pris sous le Bénara. Feu intentionnel pour braconner de nouveau et chasser le Landra, vers Ouangani... Landra?  Ce ne doit pas être l'équivalent du Dahut savoyard, donc je me renseigne... C'est le hérisson... L'une des remarques des premiers explorateurs des contrées lointaines, était que les "sauvages" n'hésitaient pas à abattre un arbre pour en manger les fruits au lieu de les cueillir, et voilà qu'à Mayotte on brûle la forêt pour griller les hérissons qui semble t-il sont en "hibernation" en ce moment...On dit que le pire à bord d'un navire c'est le feu. On est quasi dans la même situation actuellement à Mayotte car en cas de feu de forêt il ne faut pas compter sur les "canadair". 

Pourquoi ai-je parlé de "Libération" dans un article sur la vie à Mayotte? Simplement du fait que les liens avec la métropole sont ténus, et ceci quasiment pour tous nos départements d'Outre Mer. Les finances par contre, tournent à plein régime, et même si nombre de complaintes ressortent dénonçant les manques d'investissement de l'Etat français, il s'agit plutôt d'une passivité et incompétence profonde des élus locaux et divers responsables. Même les financements des associations sont détournés. Au cours d'une discussion animée où je dénonçais le comportement égoïste de nombre de personnes à Mayotte, mon interlocutrice osa justifier ces comportements par les manques de signalisation routière ! Il est sans doute une relative importance de ce "manque" mais la plus grande raison, est plus sûrement que l'égoïsme naturel n'est pas endigué par une éducation appropriée, et nous en revenons aux lacunes de l'école primaire.. Les politiciens locaux ne donnent pas les finances appropriées au fonctionnement de ces écoles et des cadres indispensables, formés.
Pourrait on attribuer le fait que les trottoirs du centre de mayotte sont investis par les véhicules et que c'est uniquement à cause du manque de signalisation que les piétons doivent bien souvent  contourner ces véhicules au risque de se faire bousculer par un autre véhicule roulant celui-ci? La civilité n'existe pas dans les critères de vie sociale à Mayotte? 
Je porterai un autre phénomène à votre attention:

 Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Le "CRI" de Libération, Mayotte sans foot...

Que voyez vous? Une rue de Mayotte bien connue sur le front de mer, vide... Elle pourrait être envahie par des véhicules klaxonnants et heureux que l'équipe de france ait gagné en huitième de finale contre l'équipe du Nigéria? NON.... On pourra mettre ceci sur le compte du ramadan, qui occupe tous les esprits actuellement. (zoumou n'djema) Voyez la différence avec la Guyane:

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Le "CRI" de Libération, Mayotte sans foot...  
Merci au journal France Guyane d'autoriser la publication de cette page, montrant la joie partagée dans ce département par les supporters.

A Mayotte, certains ont pu entendre que ce qui intéresse les mahorais, c'est seulement l'argent de la France. Affirmation provocatrice et qui demande vérification. En tous cas, en passant je dis à des jeunes "mais l'équipe de France a gagné ! " Ils me répondent "oui, mais Mayotte dort"... Ou plutôt mange, après une journée de jeune !

Alors finalement, j'ai fait comme tout le monde, je suis allé partager mon repas avec les clients du "camion blanc" où un grand sourire m'a accueilli ! Quel plaisir ! 
Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Le "CRI" de Libération, Mayotte sans foot...

Finalement cela m'a aussi évoqué ce cri étouffé, celui des espèces disparues, décrit dans l'ouvrage de Bernie Krause (Flammarion) "Le grand orchestre animal". Je cite:
" La photo se prête magnifiquement au gros plan sur un animal isolé de  la communauté dont il a besoin pour survivre, ce qui est en soi une forme tolérée de distorsion de l'information. Mais un enregistrement, (sonore)  même court, global et aux fréquences réelles, ne ment pas."

A Mayotte, on crie souvent très fort, je l'ai déjà souligné, mais c'est souvent pour impressionner l'adversaire; la pensée tortueuse est un autre atout .. De grands projets sont en préparation qui pourront amener un renouveau total de l'économie à Mayotte, je vous en reparlerai. Mais surtout ce sera un virement de bord culturel. Comme le passage du journal en papier au journal numérique. Pour exemple, un confrère cité par Laurent Joffrin:

http://www.slate.fr/ 

 
Bonne révolution culturelle ! 

DD.  


 

mercredi 02 juillet 2014 15:52 , dans Actions culturelles


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lepetitjournaldemayotte

Vous devez être connecté pour ajouter lepetitjournaldemayotte à vos amis

 
Créer un blog