Pas de fleurs à Moutsoumbatsou !

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Pas de fleurs à Moutsoumbatsou !


Fleur de Baobab. 

On ne vous fera pas de fleurs à Moutsoumbatsou (petite plage merveilleuse du côté de Mliha). Du fait que ce n'est pas la saison des Baobabs en fleurs???  Non,  mais la plage est infestée de voleurs probablement clandestins, qui vous agressent pour voler vos biens. (Ils veulent aussi de l'eau, donc demeurent sur place)
Lors de notre réunion des Naturalistes, nous avons eu le temps d'échanger,  et une agression a eu lieu de nouveau il y a un mois environ sur l'un de nos randonneurs. 

La plage dépend de la municipalité de Mtsangamouji, qui reste léthargique sur ce problème, à croire qu'elle n'a aucun intérêt dans l'exploitation touristique de ce bijou.
La gendarmerie de Mtsamboro ne peut qu'enregistrer les plaintes et ne fait à notre connaissance aucune opération de sécurisation.
La situation dure depuis longtemps, au moins 2012...

Donc plage à éviter, ou bien  partir en groupe avec un vigile ! On vous a prévenu, et soyez fairplay, faites passer le message, car de nombreuses personnes sont encore victimes par ignorance...
 

DD. 

dimanche 14 septembre 2014 15:10


Les Naturalistes en formation.

La première journée de formation de l'association des Naturalistes de Mayotte se déroule ce jour. Les portes de cette association sont ouvertes à tous les amoureux de la Nature, randonneurs, nageurs, techniciens, écologistes. Tous les moyens de comprendre la culture et la nature de Mayotte. Afin de renforcer son encadrement, des journées de formation ont été mises en place. Les personnes inscrites seules sont concernées. C'est le principe de l'association loi 1901 en France, il faut au moins être adhérent pour participer aux activités. L'adhésion est limitée à 15€ par adulte. 
Les thèmes abordés ce jour sont la lecture de cartes IGN et l'organisation des randonnées, la gestion d'un groupe de Naturalistes, et les atouts culturels de Mayotte.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Les Naturalistes en formation.  
Beaucoup d'inscrits sont des enseignants qui ont eu la modestie de retourner sur les bancs de l'apprentissage !
Voici le texte de la conférence sur la connaissance et les thèmes de communication que l'on peut développer lors des sorties naturalistes:

La gestion d'un groupe de naturalistes au sein du Naturalisme. 

Dans le mouvement littéraire des Naturalistes, l'auteur émet une hypothèse qu'il vérifie ensuite à l'aide d'une expérimentation. Ce mouvement, né de l’influence des sciences, de la médecine expérimentale (Cl. Bernard) et des débuts de la psychiatrie, (Jean Charcot)  a été en partie créé par Émile Zola, qui en devint le chef de file. Le naturalisme est une forte exagération du réalisme.
"En 1872 Jean Martin Charcot est nommé à la Chaire d' anatomo-pathologie de la Faculté. 
Aussi c'est avec la méthode qu'il appela anatomo-pathologique (études des symptômes lors de la maladie, puis des lésions à l'autopsie), qu'il poursuivit des travaux sur les localisations cérébrales: il put ainsi affirmer, concept nouveau à l'époque, que le cerveau, loin d'être homogène, était une association de territoires divers ayant des fonctions distinctes.
Il continue à la Salpétrière ses leçons de clinique neurologique. Le Naturalisme est à la recherche d'une vérité, qui serait cachée dans le Monde naturel, et qui serait différente de celle que nous enseigne la Religion. 
Le plus connu des naturalistes est Ch. Darwin, qui a abandonné le chemin de la croix, (de Pasteur) pour larguer les amarres et récolter des informations issues de ses observations lors du voyage autour du Monde sur le Beagle… Il écrira le livre qui a fait un scandale à son époque (1859) sur la théorie de la sélection naturelle, "De l'origine des espèces". C'est le second choc de l'humanité.
Le premier choc a été donné par Copernic, en affirmant devant la religion, que la Terre n'est pas au centre de l'Univers, mais qu'il s'agit du soleil. 
De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des orbes célestes ou des sphères célestes) qui fut imprimé pour la première fois en 1543 à Nuremberg, est l'œuvre de l'astronome polonais Nicolas Copernic (1473-1543), sur l'héliocentrisme. Le livre offre une version alternative de l'Univers, à celle proposée jusque-là par le géocentrisme.

La recherche d'une vérité naturelle est semble t-il la réflexion essentielle de la science. Quelle est son origine? Copernic ne cache pas qu’il s'est inspiré des recherches Grecques et Latines… Aristote (vers 350 av JC) et son Traité du ciel donne des pistes de réflexion sur les mécanisme astronomiques. Mais les fondements de la science sont déterminés peu à peu au cours des discours de Socrate, rapportés par Platon, avec Théétète. (369 av JC) Socrate prône l'analyse des phénomènes naturels au moyen de l'outil mathématique, qui est plus universel que la sensation. 

L'étonnante variété des espèces et des objets naturels amène un mouvement encyclopédique , une sorte de "catalogue" des objets et êtres vivants. Diderot et d'Alembert sortent "Le dictionnaire raisonné des sciences,  arts, métiers à partir de1751. Linné  est connu pour ses classifications de végétaux, d’ animaux et de minéraux, vers 1750. 

Cet esprit de catalogue gagnera bien plus tard la photographie ethnologique avec le travail énorme de Edward S. Curtiss sur "The North american Indians" (de 1907 à 1930)
Vous comprenez alors la différence entre les Cosmogonies, qui affirment des explications du Monde, et la science qui recherche grâce à l'observation et la réflexion, une forme de vérité sur la construction du Monde.

Gaston Bachelard dans "La formation de l'esprit scientifique" montre les hésitations de l'esprit devant la fabrication de la pensée scientifique. Des voies de garage sont sans issue, dans lesquelles l'esprit doit faire demi-tour pour retrouver la bonne voie.

Freud donne le troisième choc à la conscience humaine, et lui indique que l'inconscient est un moteur puissant et caché des comportements humains.

Le 4ème choc serait celui qui amène l'être humain à comprendre qu'il est "Homme fier" avant d'être "Homme sage". L'importance de la prédation sur la grande faune préhistorique n'a été découverte que récemment, grâce aux écrits de Jared Diamond. («Effondrement» «Collapse» ed Gallimard 2006)

Le prolongement de cette conscience serait la philosophie de Jeremy Rifkin, de notre temps, (la 3ème révolution industrielle) et ses oeuvres dans les départements du Nord. 

 
Il nous reste peu de temps pour mieux comprendre la richesse de l'esprit humain.
cerveau avant gauche:   logique, analytique     
cerveau arrière gauche: organisateur, planificateur  
cerveau avant droit:      intuitif créatif     
cerveau arrière droit:   social émotionnel


Passez le test sur http://www.keyros.net/article-6645828.html

Lisez l’énorme besoin de réforme de l’EN. selon un prof de littérature démissionnaire: (le Monde du 6 sept14)
L'école dans laquelle je pourrais enseigner, ce ne serait peut-être pas l'école de la République, mais la vraie école des Lumières, c'est-à-dire l'école de l'individu. Une école qui mettrait au centre de son action la sensibilité de l'élève. Une école qui aurait pour finalité d'aider cet individu en formation qu'est l'élève à se connaître lui-même, afin qu'il puisse faire des choix dans une société libre et démocratique qui a fait le deuil de ses institutions et dont le devenir repose désormais presque exclusivement sur les choix individuels...Poursuivons dans l'hérésie. Cette école-là ne se fixerait pas pour objectif un socle commun de connaissance, mais une mise en commun des connaissances dont l'apport majeur reviendrait évidemment au professeur. Aucune connaissance ne serait imposée. Chaque élève pourrait choisir lui-même les connaissances qu'il veut conserver parce qu'elles s'imposent à lui, comme autant d'outils d'interprétation de sa sensibilité personnelle utiles pour en révéler la richesse et le sens. Cette école prendrait acte de l'évolution suivante : désormais toute connaissance est accessible à tout le monde, tout de suite et tout le temps. Loic Trabuc.

La question évoquée est de savoir quelle connaissance convient pour quelle pensée? 
L’autre question est celle du mode de transmission. Je vous enverrai étudier pour cela l’analyse des systèmes relationnels de J.Salomé.


http://www.j-salome.com/01-info/accueil.php

Il est probable que ce prof de littérature n’a pas assez communiqué avec ses collègues d’EPS, où cette approche de la matière correspond plus à la démarche voulue par cet enseignant démissionnaire. 

L’analyse complexe des systèmes de communication établie par J.Salomé tient compte du libre arbitre de chacun. En cela la démarche est laique et républicaine (opposée à certaines critiques sectaires) L’exemple le plus évident est celui du «Tu qui tue»...

Mais revenons à Ned Herrmann. Méfiez vous des imitations.
En 1976, N.Herrmann a fait des recherches sur le cerveau comme source de créativité. Il s’est inspiré des recherches des pionniers américains comme R.Sperry, P.Maclean, J.Bogen, M.Gazzanaga. De là est sorti que le cerveau a 4 structures distinctes et spécialisées, induisant 4 types distincts de pensée. 
Après une somme de données imposante, en 1979, N.Herrmann développe un modèle d’évaluation de soi permettant à chacun de se situer dans ce Modèle Global du Cerveau. (HBDI, en français, les préférences cérébrales)
Ce modèle amène certains principes dans la communication d’un groupe. En premier, que chacun doit avoir la liberté d’exprimer sa façon d’appréhender le monde. Que cette vision du monde sera différente selon chacun, mais probablement complémentaire dans la découverte de solutions les meilleures pour l’ensemble du groupe. Ainsi l’individu doit devenir conscient d’appartenir au groupe qui échange afin de devenir plus efficace pour sa sauvegarde. Le manque d’acceptation des points de vue des autres aboutit à la scission, l’exclusion, la guerre, le génocide. Au point de vue scientifique, c’est l’impasse dont parle G.Bachelard. 

A l’inverse, celui qui a senti la solution la meilleure, de façon isolée, grâce à ses compétences, devra faire reconnaitre cette compétence avant d’entreprendre de grands chantiers utiles au grand groupe social. 

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/culture/article/les-secrets-du-dome-de-florence.html

Christophe Colomb a volé l’oeuf de Filippo Brunelleschi. Ce dernier est un orfèvre florentin, et non un architecte de renom. Il réussira pourtant à réaliser et faire admettre ses compétences pour l’achèvement du dôme de la cathédrale de Florence. Le mode de construction adopté utilise à la fois un placement de briques en «arêtes de poisson» et  en un système de voute inversée évitant l’écroulement des huit pans du dôme. Il meurt en 1446 et ne verra pas l’achèvement de son oeuvre, à l’analogue de Gaudi et son chef d’oeuvre, la Sagrada Familia, commencée en 1882. Brunelleschi ne voulait pas révéler son secret de construction pour le dôme et utilisa l’image de l’oeuf qu’il faut faire tenir en équilibre pour défendre son secret de fabrication. L’histoire s’est propagée et C.Colomb l’utilise aussi dans le récit de la découverte d’un nouveau monde:

Christophe Colomb dîne avec des gentilshommes espagnols après sa découverte du nouveau monde, lorsque l'un d'entre eux déclare : 
- "Même si votre seigneurie n'avait pas découvert le Nouveau Monde, il y aurait eu, ici, en Espagne, qui est un pays riche de grands hommes compétents dans la cosmographie et la littérature, une personne qui aurait eu une idée similaire avec le même résultat." 
Christophe Colomb, blessé dans son orgueil, ne répond pas immédiatement. 
Il demande qu'on lui apporte un oeuf. 
Il le pose sur la table et dit : 
- "Seigneurs, je parie que vous êtes incapable de faire tenir cet oeuf debout, comme je le ferai sans aucun type d'aide." 
Tout le monde bien sûr essaye de faire tenir l'oeuf sur son gros bout... en vain. 
- "C'est impossible", disent-ils. 
- "Impossible?" 
Christophe Colomb reprend alors l'oeuf, le frappe légèrement à la base, et le fait tenir grâce à la légère dépression obtenue. 
- "Bien sûr, tout le monde aurait pu faire la même chose en frappant l'oeuf à sa base" disent les convives. 
- "Tout le monde aurait pu le faire, mais personne ne l'a fait. Il en a été de même avec ma découverte du Nouveau Monde : Tout le monde aurait pu le faire, mais personne n'y a pensé." 
Cette anecdote illustre le fait que même si nous sommes capables de grandes choses, peu d'entre nous pensent à utiliser leurs talents pour RÉALISER de grandes choses.

De même une affirmation audacieuse nous indique que nous n’utilisons qu’un pourcentage minime de notre cerveau, et que si nous le désirions, nous pourrions faire beaucoup mieux. Ces remarques peuvent être mises en lien avec le travail de Ned Herrmann, qu’il y a un potentiel caché de notre cerveau qui ne demande qu’à se révéler. Mais qui osera dire qu’il utilise son cerveau à 100% ? 

A l’inverse de ces exploits de la pensée, nous voyons par les médias, un effet loupe sur la bêtise dont est capable l’être humain. Elle serait l’inverse de la recherche de la vérité, si proche de la recherche scientifique. Nietszche a étudié les conditions dans lesquelles l’homme a besoin de la vérité. 

L’oeuvre de Brunelleschi a eu des influences dans divers domaines, dont celui de l’Astronomie qui a pu bénéficier à la navigation de C. Colomb. Les calculs d’angles des repères astronomiques ont été améliorés par des expériences de cadran solaire au sommet du dôme de la cathédrale.

Notre époque permet la recherche sur des décisions absurdes, qui vont au delà d’un simple rejet de décisions idiotes. L’acceptation de la situation est illustrée par une phrase de John Kerry, rapportée dans le Monde du 26 02 2013, qui défend le droit d’être stupide. Les analyses de situations menant à des accidents importants sont proposées dans l’ouvrage de Christian Morel, «Les décisions absurdes»(Gallimard, 2002)

Exemple vécu de décision absurde, l’accident de vélo avec la fille ayant la tête dans le caniveau. Alors que j'avais remis cette jeune fille dans une position plus confortable avec de grandes précautions, une personne de passage la remet dans sa position inversée, en disant "il faut toujours laisser les blessés dans leur position"... 

Mais selon C.Morel, «ce qui caractérise une décision absurde, ce n’est pas seulement d’agir contre le but recherché, mais de le faire de façon persistante. Ce n’est pas de se tromper, mais de le faire de manière répétée.»

Je terminerai cet exposé par une question astronomique ayant trait au plus grand mystère de notre Monde, de notre univers.

La plus grande des énigmes astronomiques est que nous avons de l’énergie noire invisible pour environ 72% dans l’Univers, et de plus de la matière noire pour environ 23%; ce qui nous laisse seulement 5 % de l’univers qui soit compréhensible et visible. Les astronomes ont découvert que plus on observe loin dans l’espace, plus l’éloignement des galaxies est important. Il y aurait donc une énergie lointaine qui accélère l’expansion de l’Univers.
Un lien où vous pouvez écouter les informations d'un spécialiste:

http://www.podcastscience.fm/dossiers/2011/05/12/energie-noire/ 

Mais ces astronomes n’ont ils pas oublié que lorsqu’on regarde loin, on remonte le temps? En s’approchant de la date originelle du Big Bang, ne voit on pas les galaxies s’éloigner à la vitesse qu’elles avaient au moment de la création de l’Univers? Maintenant , les galaxies plus proches ont une vitesse plus lente, ce qui confirmerait que notre Univers serait bien proche de la masse critique permettant une inversion de l’expansion et un retour vers un «Big Crunch» ! 
Notez bien que Einstein considérait que notre univers était statique; notez aussi que ce spécialiste dit bien que plus les galaxies sont lointaines  et plus elles semblent s'éloigner vite.

Comment Einstein a t-il pu concevoir un univers statique alors que tout est en mouvement? Quelle énergie aurait provoqué ce mouvement originel?  Il a été amené à créer dans ses calculs la "constante cosmologique"... 
Ou bien il se pourrait que les journalistes n'ont pas assez bien expliqué ces principes découverts par les astronomes... 

Mamoudzou, le 6/ 09/ 2014

DD. 

samedi 13 septembre 2014 10:53 , dans Actions culturelles


Comment avancer en photo sous marine ?

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Comment avancer en photo sous marine ?


En premier il faut avoir envie de raconter une histoire. Regardez les plus belles photos du net, par exemple la vague énorme entourant le phare de la jument, photo prise par jean Guichard.

http://www.letelegramme.fr/ig/dossiers/image_histoire/jean-guichard-le-recit-de-sa-photo-choc-du-phare-de-la-jument-video-de-vagues-geantes-27-07-2010-1001588.php

C'est une histoire courte mais qui a fait le tour du monde!

A l'inverse, certains photographes sous marins font de beaux clichés mais qui ne racontent rien...

http://www.photo-sousmarine.com/bancs-de-poissons/

Aussi je prétends qu'une image doit parler même si elle ne dit pas tout ! Pour les images de ce dernier photographe dont je tairai le nom afin de ne pas le froisser, elle devront servir d'illustration et c'est l'emploi de l'image qui lui donnera son sens.  Ainsi une image en elle même peut avoir des sens différents, illustrer la sur-pêche par exemple, ou la vie collective animale, ou la Nature dans sa pureté originelle. 
Mais un photographe se doit d'être militant pour être accompli. Cela confine au politique, et les guerres sont des lieux où les belligérants considèrent de notre temps que tout photographe est partisan. Ils deviennent alors des cibles privilégiées par l'un des camps. 
En photo de Nature, heureusement, le photographe n'est la cible que s'il dérange une couvée, une mère ou ses petits, ou devient un concurrent sexuel: c'est probablement ce qui est arrivé dans la tête de ce mâle de tortue verte, qui nageant autour de cette femelle m'a vu et m'a foncé dessus. Je n'ai pas bougé, attendant le choc, mais au dernier moment, il m'a évité; cette scène a été photographiée après plusieurs plongées en sondant du couple en train de copuler. J'ai du suivre jusqu'en pleine mer, et le chemin de retour a été assez long. 
Je ne crois pas que les images de tortues en train de copuler en pleine mer soient nombreuses. 

Donc en premier il faut attendre un événement qui a du sens, ou bien penser à lui donner du sens. Ce sens peut venir de nos profondeurs originelles, comme exprimer la beauté d'un paysage, la rareté d'une plante ou d'un animal...

Ensuite le matériel joue un rôle sur la qualité de l'image. Cette qualité peut ne pas être optimale si l'événement et très rare. Ainsi les images de Capa lors du débarquement sont rares, floues, mais uniques. 

Pour le photographe de notre époque, la technologie a fait un bond, et en image sous marine aussi.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Comment avancer en photo sous marine ?  
J'ai pu tester l'excellent zoom Tamron 2.8 24/70 DI VC et la qualité des images est meilleure que celles obtenues même avec le zoom Nikon 16/35 F/4. On obtient un flou de fond qui reste intéressant; la grande ouverture, l'anti-vibration sont des atouts importants en photo aquatique. Sa qualité optique est très bonne, seule difficulté, avec le sac étanche, le zoom reste "plaqué" à 24mm ...

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Comment avancer en photo sous marine ?  
Le logiciel utilisé a une grande importance pour le résultat final, si vous déposez l'image sur une page web. La compatibilité d'Aperture  avec Mac semble optimale. 

Le plus onéreux en photo sous-marine c'est le caisson et les accessoires. C'est pour cela que j'ai essayé pour vous et aussi pour réussir de belles images à moindre coût, le système Ewa-marine et leurs sacs étanches. Pour la photographie du tombant corallien à Mayotte, cet équipement est optimal. Même si une petite fuite au niveau du doigt m'a occasionné le envoi nécessaire du sac UBXP 100; il m'a été changé contre un neuf, avec la garantie d'achat chez Digit-photo. 
Le boitier Nikon D7000 en a semble t-il souffert, car tout l'arrière de l'appareil (commandes et écran de vision) est en panne. J'ai racheté pour l'instant un autre boitier D7000 en occasion, pour plus de rapidité, et surtout qu'il est difficile d'amener à Mayotte du matériel plus cher, en raison des innombrables vols.

L'avantage du système Ewa-marine est qu'il accepte le flash de l'appareil, pour ma part une imitation du SB900 de Nikon, achetée sur un site de matériel bon marché. (toujours afin d'éviter un prix trop élevé en cas de noyade du matériel)

Le modèle UAXP est plus petit que le UBXP au niveau de la base, ce dernier accepte plus facilement la poignée additionnelle de l'appareil. 

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Comment avancer en photo sous marine ?  
UAXP à gauche, UBXP à droite. Les diamètres des hublots sont identiques, il sont livrés avec une bague de 77mm mais pour l'objectif Tamron il faut une bague de 82 mm (sur commande). Cette bague assure la stabilité du hublot bien positionné par rapport à la lentille frontale de l'objectif, donnant ainsi le meilleur résultat. 

Faites de belles images, mais surtout mijotez d'excellents messages, reportages créatifs !

DD. 

samedi 13 septembre 2014 01:59 , dans Se jouer de la lumiere, avec la chambre obscure !


La maison sous les arbres...

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, La maison sous les arbres...

Cette maison en construction au rond point de Cavani, n'est pas le lieu d'hébergement des ouvriers du futur chantier de rénovation du stade de Cavani.  Mais cela pourrait devenir leur cantine... Ce sera un restaurant!
Une histoire qui remonte loin. L'ancien Maire de Cavani a donné son aval pour cette initiative originale. Mais les élections sont passées par là, et le nouveau Maire renâcle à permettre l'aboutissement de ce chantier original. A tel point que le chef de chantier, Hatim, un spécialiste du bâtiment, veut rester très discret sur le projet. Pas de polémique...
Le Petit Journal de Mayotte défend ce projet, car c'est une initiative écologique. Aucun clou n'a été planté dans l'arbre, la forme des planches épouse les branches, et construire en bois favorise le stockage du CO2. Les planches sont en pin de l'océan indien. Ce bois pousse vite. Les autres critiques ont noté que des tables de tennis de table ont été déplacées, mais il y a longtemps que la jeunesse de Cavani ne joue plus au "ping pong" mais avec des smartphones, quitte à les voler.
D'autres s'inquiètent de l'arrosage de l'arbre dont les pieds seront protégés des pluies. Mais les racines de ce flamboyant géant trouveront certainement de l'eau dans le ruisseau proche. C'est ce qui lui a permis de grandir de cette façon. 
La polémique vient donc comme d'habitude de la lutte politique qui fait rage comme ailleurs, pour s'approprier un certain pouvoir. Mais en aucun cas le bonheur du citoyen n'est prioritaire.
Par exemple, en interrogeant la police municipale de Msangamouji, commune dont le territoire couvre la fameuse plage de Moutsoumbatsou, il m' été dit que la sécurité de cette plage extraordinaire n'est toujours pas assurée. Quelle initiative permettrait donc de transformer cette plage de Mayotte en Paradis? Tout simplement une surveillance officielle les samedis et dimanches, pour le bien être de la population. Mais les exigences syndicales, le manque de volonté politique, amènent à cet état où les voleurs sont maitres de cette plage ! Caribou maoré, les voleurs se frottent les mains, de jolies proies innocentes arrivent chaque année !
Une enseignante dénonçait, lors de la journée d'accueil des nouveaux à Dembéni, le langage diffusant la peur au sujet des vols et violences à Mayotte... C'est assez impressionnant l'inconscience de ces nouveaux Mzungus qui débarquent en territoire conquis, en arguant qu'ils sont "en France". On peut lire encore dans France Mayotte du jour, qu'un poète photographe s'est fait agresser et voler ses affaires alors qu'il prenait des images sous la lumière de la pleine lune. 
Si des projets avancent, d'autres restent immobiles, comme l'attractivité de Mayotte pour les médecins qui passent ici en tant que vacataires. 
L'application des rythmes scolaires doit se faire dans le respect des textes, mais aucun Maire n'a les moyens pour remplir les conditions d'application du texte, avec les animateurs afférents. La faute à qui?  Les Maires n'ont pas pu trouver les fonds utiles pour l'entretien des locaux scolaires, le SMIAM est dépassé, sans doute par les détournements de fonds, et tout s'enchaine. Un Ministre et une nouvelle Rectrice ne changeront pas Mayotte d'un coup de baguette sur les doigts des élus fraichement installés. 
Reste pour dédramatiser tout cela à en construire des histoires, que Kem sera heureux de nous raconter ! 
Me Taubira devrait venir à Mayotte sous peu inaugurer la nouvelle prison, à moins qu'elle soit déjà pleine quand elle passera par ici !

DD. 

jeudi 11 septembre 2014 18:40 , dans Placer l'homme en harmonie avec la nature !


Prier c'est penser; Nawal.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Prier c'est penser; Nawal.

Arrivée pendant la saison où il n'y a pas de citrons, Nawal repart avec le vent sur le M'zouazia, pour Mohéli. Il n'y a pas mieux pour illustrer la musique soufie, les paroles d'éloges au puissant, et la poésie des chants de l'islam du Chadhiliyya. 
Un islam de paix et des origines, celui qui a transformé la vénération de l'ancêtre, en respect du tout puissant universel. 
Un islam de rencontres culturelles, l'oreille assez fine peut déceler des influences de traditions diverses comme les chants de gorge des Inuits.  Prier c'est penser me dit Nawal.
La pensée de El Maarouf, influence ses paroles, et la pratique des instruments à corde ou percussion est familiale... Venant d'une époque proche où l'écran n'existait pas encore, et où il a tant de mal à vivre faute d'énergie électrique régulière.
Mais ce petit écran a tant d'attrait que Nawal a son DVD, en vente à la Maison des livres. Accompagnée des femmes rythmant de Ha, Ha, Ha, et de gestes délicats, le visage maquillé dans le style comorien, le M'zinzano. 
Bonne route avec les étoiles, Nawal, la Grande Ourse et la croix du Sud te guideront, et la Lune illuminera le sillage du navire choisi, vibrant de ses cordes au dela de ce lagon si attirant. 

Nawal revient rythmer nos soirées le vend. 10 octobre à Sakouli,  en concert Solo, à Ololo, le bar de plage. Puis le 11 oct à Acoua.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Prier c'est penser; Nawal.  
Bon vent Nawal !

Un extrait du concert, en vidéo:

http://www.wideo.fr/video/c4a7c8059aes.html

DD.  

dimanche 07 septembre 2014 14:26 , dans Actions culturelles


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lepetitjournaldemayotte

Vous devez être connecté pour ajouter lepetitjournaldemayotte à vos amis

 
Créer un blog