Agora, c'est maintenant, à Mamoudzou !

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Agora, c'est maintenant, à Mamoudzou !

Voilà une épicerie de quartier comme on aime...  Francine vous accueille, de 7h à 20 h avec un grand sourire comme vous pouvez le voir. Agora, s'est ouvert il y a un an, proche du carrefour de la route de la convalescence, sur les hauts de Mamoudzou, quartier de l'Hopital. On peut trouver de quoi se restaurer, des barquettes pour ceux que le travail occupe toute la journée, le café pour la pause, le journal, des primeurs, on peut faire des photocopies, bref, Agora c'est maintenant!
Du lundi au samedi, il y a tout de même des gens courageux qui travaillent bien.. On peut assez facilement se garer au bord de la route de Cavani. 

DD.   
 Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Agora, c'est maintenant, à Mamoudzou !

DD. 

jeudi 27 novembre 2014 07:16 , dans Les boutiques qui rendent bien service !


Sixt, location piégée en Europe...

Il n'y a pas de photo... Mais cette firme internationale de location et venue ici pour essayer de dénicher des informations sur notre reportage bien gênant. 
Il suffit de lire ici pour comprendre le genre de service offert par cette marque de location:

http://www.linternaute.com/auto/comparatif/loueur-de-voitures/sixt/avis/6433.shtml

Le site dénonce des stratégies très peu commerciales, en cherchant le bénéfice maximal sur votre dos. Et pour se faire connaître , de superbes spots publicitaires à la télé.

On vous aura prévenu... Nos journalistes n'ont pas validé Sixt comme location dans leurs déplacements et reportages. 

DD.  

mardi 25 novembre 2014 19:24


3000 milliards de dollars perdus par an !

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, 3000 milliards de dollars perdus par an !

Ce n'est pas le budget du Conseil Régional de Mayotte ... Ce n'est pas l'expression favorite du capitaine Haddock, dans les aventures de Tintin à Mayotte. Ne cherchez pas, une infime partie a été perdue à Mayotte, et vous ne trouverez rien au fond du lagon, ce n'est pas un trésor de pirates à découvrir. 

Vous ne le sentirez pas en allant à la plage, ni en entrant dans l'eau... Mais les océans deviennent plus acides. Je vous en ai déjà parlé dans un précédent article. Histoire d'enfoncer le clou, voici un autre globe terrestre, celui de l'acidification des océans.
 
http://www.notre-planete.info/actualites/4136-carte-acidification-oceans

Notez selon cette carte, que l'acidité de l'Océan Indien dans la région du canal du Mozambique serait de 8.05 . Le Ph idéal est de 8.2, et selon les calculs des spécialistes, une baisse de 0.1 correspond à une augmentation d'acidité de 25%.  Ce qui rend la vie du corail, sensible à ce facteur, plus lente.
D'après mon enquête, je souhaitais connaitre si des données avaient été relevées par des services d'analyse et de surveillance à Mayotte.
Mais aucun n'a pu me trouver des données à exploiter.
La mesure du Ph, assez précise demande de caler l'instrument, ce qui n'est pas facile. La réponse de l' ARS est qu'elle ne prend pas ce facteur dans la qualité de l'eau de baignade.

Ainsi dans notre société industrielle, les bénéfices réalisés par les grands groupes mondiaux, se font au détriment de la Nature.

Suite à des problèmes de logiciels, je n'ai pu mettre en ligne qu'une seule (médiocre) image. Voilà encore les merveilles de notre technologie électronique balbutiante ! Explication:  la rédaction du Petit Journal utilise le matériel Apple et le logiciel Aperture recommandé et compatible. Il semble que le vieillissement (obsolescence programmée?) provoque des anomalies dans le traitement des images et Aperture a des disfonctionnements permanents. Comme quoi, Apple pousse les consommateurs à acheter comme les autres fabricants... L'esprit Apple? (à suivre)

DD. 

lundi 24 novembre 2014 18:19 , dans Une goutte de biologie marine dans l'ocean indien.


Interstellar à l'Alpajoe !

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, Interstellar à l'Alpajoe !


Interstellar passe en exclusivité au cinéma Alpajoe de Mamoudzou ! 

Il faut vous préparer à trois heures de voyage interstellaire... Ce film américain de Christopher Nolan ressasse tous les clichés vécus sur le thème par l'histoire récente.  Les images de l'américaine Dorothea Lange sur la Grande Dépression de 1929 ont surement inspiré les passages où la poussière envahit le terroir , de nombreux témoignages parlaient de cet exode rural lié à la sécheresse du climat et de l'apparition du "Dust bowl" parfaitement illustré dans le film de C.Nolan. 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dust_Bowl

http://www.espritsnomades.com/artsplastiques/langedorothea/lange.html

Il faut une certaine dose de "paranormal" afin de séduire le public ésotérique, paranormal issu des recherches actuelles sur les ondes gravitationnelles dont on ne sait presque rien et qui sont illustrées par les ondes dans la poussière qui retombe dans la chambre de Murphy, la jeune fille du voyageur intergalactique.

Le film nous présente l'histoire selon le style de "Little big man", autre succès américain, de A.Penn 1970, avec un vieillard qui raconte l'histoire de sa vie. Cette tournure de synopsis, reprise plusieurs fois dans les films américains, assure un certain prestige à l'histoire, comme pour "Water for elephants" de Francis lawrence. La puissance du souvenir.

Les hypothèses de voyage spatial avec un retour sur notre planète existent depuis le grand film de "La planète des singes" tiré du roman français de Pierre Boulle de 1963; la série de films américains suit de 1968 à 1973 issue de plusieurs metteurs en scène de la 20 century fox.

Le classique envoi d'humains congelés afin de passer l'obstacle du temps est évoqué mais on ne sait pas qui portera ces oeufs congelés ni qui élèvera ces enfants. 

Le point le plus étonnant du film est du côté des dialogues, qui s'ils évoquent comme le disent les critiques, les principes essentiels de la physique cosmologique actuelle, relativité, trous noirs, trous de ver dans l'espace temps, vagues énormes liées à la super attraction des super planètes, ces dialogues donc restent aux 3/4 incompréhensibles, comme les médecins qui parlaient latin entre eux au Moyen-âge afin de paraitre savants. Sur trois heures de film cela fait près de deux heures de dialogues abscons. C'est remarquable. On se fiera donc à ses propres impressions afin de comprendre le film. 

Il se termine sur une évocation de la relativité bien sûr, avec Cooper qui rencontre sa propre fille agée.
Le lieu final où Cooper retrouve la réalité est inspiré de certaines théories de l'Allemagne nazie qui croyait à un univers courbé mais dans un sens concave, ce qui permettrait en prenant de la hauteur de se retrouver de l'autre côté de la Terre !

Pour mieux appréhender les diverses sources du film, lire l'histoire du tournage du film ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Interstellar

Si ce film veut représenter le témoignage des recherches actuelles de Stephen Hawkin ou Kip Thorne, l'objectif d'information ou d'éducation de la jeunesse sur cette "brève histoire du temps" est largement entaché par cette pauvreté en compréhension des dialogues pseudo-scientifiques. La note du public est de 7,5 sur 10 et en ce qui me concerne je ne mettrais que 6/10 d'après les raisons que j'ai évoqué.  
Le film est donc un bon patchwork des expériences historiques sur le thème du voyage intergalactique. Je vois très peu de créativité dans le scénario... Gravity était bien meilleur dans le domaine et plus concis tout en étant plus spectaculaire avec des images fortes, et poétique !... 
Sans doute la coopération entre deux productions de cinéma américain n'a pas été optimale.. 

A lire (ou voir la vidéo) sur le sujet: "Le grand bobar du voyage vers les étoiles" dans le blog du Monde. 

A voir tout de même! 
DD.  

jeudi 13 novembre 2014 07:52 , dans Actions culturelles


CHILA !

Chila s'annonce bien... De plus la malgache "femme enfant aux yeux paillette" rythme son calendrier avec la célébration de la paix, après la première guerre mondiale. Epoque où l'on savait respecter ses engagements, pas comme en Ukraine. Vayavi passe au Loft, une nouvelle boite du centre de Mamoudzou. 
Le rythme de Chila est certainement le plus énergétivore de toutes les troupes de chansons et musiques malgaches. Très attendue, l'apparition a lieu vers 11H30, et alors que les danseurs étaient déjà échauffés, un mur de spectateur se constitue émaillé d'écrans de tailles variables. Tous veulent des images, sans doute pour leur page facebook. La société mahoraise se construit sur l'image. Vayavi danse face à un mur d'images immobile. On dirait que cela l'ennuie. Mais les moues du visage de Chila sont sans doute de composition. 
L'ambiance est paillettes. Les jambes sont longues, les jupes courtes, les chemises des hommes constellées d'étoiles et de rayons verts.

Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, CHILA ! 
La soirée est bonne, mais les prix des consommations élevés. Je mitraille moi aussi afin de tester le Iphone 5S dans des conditions qui visiblement ne lui conviennent pas du tout. Ces écrans tactiles sont faits pour de bons yeux, les inscriptions difficiles à lire dans une ambiance sombre. Aussi le changement de format des Iphones d'Apple est surement bienvenu, malgré le dénigrement de la marque sur ces bijous grand format.
Si l'appareil photo de l'Iphone est assez bon en pleine lumière, voilà qu'ici il se comportera lamentablement. Juste pour rappeler que notre technologie ne peut toujours pas insérer un réflex dans un Iphone !
La montée en Iso ne se fait pas, la mise au point se cherche, le déclenchement est assez discret pour ne jamais savoir si la photo a été prise (en ambiance sombre et bruyante)  la vidéo par contre semble de bonne facture mais mon éducation m'interdit de "copier" un spectacle sans autorisation.
La fin de soirée amène les danseurs cachés au fond des fauteuils à émerger, les étoiles retournent dans le ciel et quelques gouttes de pluie étanchent la soif des corps exondés. La métisse est souple, l'européenne montre souvent des raideurs.
Chila passe , lasse , et se casse...

 Blog de lepetitjournaldemayotte : Le Petit Journal de Mayotte, CHILA !

DD. 

mardi 11 novembre 2014 08:56 , dans Actions culturelles


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lepetitjournaldemayotte

Vous devez être connecté pour ajouter lepetitjournaldemayotte à vos amis

 
Créer un blog